Fashion

Outfit of the day, shopping, tendances... More »

Around the world

Voyages, trendy places... More »

Beauty

Bons plans, nouveautés... More »

Lifestyle

Brunch, events, fooding, design... More »

 

Oldies but goodies

Maje - Veste Toblerone

Il y a des vêtements qu’on affectionne particulièrement et que, pour rien au monde, on ne bazardera sur Ebay, Tictail ou un quelconque autre vide-dressing.

Ces “oldies but goodies” sont parfois des intemporels ou plus souvent des pièces fortes qui ont marqué les précédentes collections de nos designers et marques préférées et dont on ne peut ni ne veut se séparer.

C’est le cas de cette veste Maje, simple et structurée à la fois, avec les épaules travaillées qui font LE détail de ce modèle. Certaines diront qu’elle est so 2010-2011 mais peu importe… pour moi elle reste forever dans mon dressing !

En fait, tout est lié au rapport que chacune d’entre nous entretient avec la mode et les vêtements.

Il y a celles qui sont dans une démarche consumériste de la mode, voire de zapping, et qui achètent régulièrement vêtements, accessoires et shoes de la collection actuelle, y consacrent une part importante de leur budget pour ensuite se séparer sans complexe de leurs acquisitions en les revendant sur les internets une fois la saison terminée et après les avoir portées deux ou trois fois. Elles renouvellent ainsi leur budget en vue de nouveaux craquages intempestifs… Ce spécimen de modeuses est d’ailleurs très répandu sur la blogosphère fashion, mais pas que !

Et puis il y a celles qui, comme moi, ont un rapport plutôt affectif avec les fringues, une sorte d’histoire d’amour longue durée ! Elles achètent un vêtement ou un sac parce qu’il leur plait vraiment et, peu importent les saisons et les collections, elles continuent à le porter parce qu’elles se sentent bien avec… à condition bien entendu de rester dans la tendance. Il ne s’agit donc pas de porter les jeans taille basse et mini pulls moulants d’une époque lointaine et révolue mais des modèles de collections récentes. On peut très bien porter nos pièces préférées d’il y a trois ou quatre ans et éviter ainsi de tomber dans le piège de la surconsommation qui suppose qu’un vêtement ou un accessoire de la collection actuelle devient has-been une fois la saison terminée !

Mes fringues, je les garde aussi longtemps qu’elles me plaisent et que j’ai envie de les porter… Et pour en revenir à cette veste shoppée il y a un moment et que je vous montre pour la première fois ici, elle sera à nouveau de retour sur le blog… car je ne m’en séparerai pas de si tôt ! ;)

Veste Maje

Maje - Veste Toblerone

Maje - Veste Toblerone

Maje - Veste Toblerone

Veste : Maje
Tee-shirt : Ba&Sh
Jean slim : LTB
Shoes : Mango
Sautoir : H&M

Veste Maje

Wanted#6 : Sézane Wishlist

Sézane - Veste Brando

Avis aux Sézane Addicts !!! La nouvelle collection hiver spéciale Noël est sur l’e-shop depuis ce matin !

Levée aux aurores, je me suis préparée au coup d’envoi car à chaque fois c’est la cohue virtuelle sur le site ! Toutes les fashion-warriors sont au taquet à tel point que les articles sont souvent “réservés” dans presque toutes les tailles et pointures, ce qui, il faut bien l’avouer, est assez frustrant !

Moi qui lorgne sur les boots Hunter et le short Harlow (photo ci-dessous) depuis un bon moment, j’ai été un peu déçue ce matin… n’ayant pu shopper mon bonheur puisque les premières étaient déjà sold-out dans ma pointure et le deuxième par encore dispo online… Il va donc falloir ENCORE être très patiente, persévérante et endurante car les pièces partent en un claquement de doigts !

Ceci dit, je peux déjà me consoler avec les merveilles de la nouvelle collection hiver dont voici ma sélection :

Sézane - Blouse Figari - Short Harlow

Sézane - Blouse Gaya - Pull Miro

Sézane - Escarpins Farrow

  • Veste Brando : c’est une grande nouveauté chez Sézane qui nous présente sa première collection capsule “My Day” avec cette veste élégante et structurée pour briller de mille feux pendant les fêtes ! Le modèle, conçu dans un esprit “couture” et avec des tissus luxueux, est décliné en deux motifs : noir doré avec un col châle en velours et bleu doré (première photo ci-dessus).
  • Blouse Figari et Short Harlow : coup de cœur pour cette blouse en dentelle avec sa coupe évasée et ses petits boutons sur le devant et dans le dos ! Quant au short en cuir, j’adore sa coupe droite et sa large ceinture au niveau de la taille… Il sera de retour prochainement sur l’e-shop : vivement !
  • Blouse Gaya et Pull Miro : la blouse en dentelle Gaya est de retour avec une version rouge bordeaux pour l’hiver et sera de nouveau proposée en écru sur l’e-shop => là aussi patience ! Coup de coeur aussi pour le pull Miro avec ses manches en dentelle, son décolleté dans le dos et son ruban à nouer.
  • Escarpins Farrow : que serait une wishlist Sézane sans shoes ?! Impossible de passer à côté de ces escarpins glamour agrémentés de petits nœuds et de glitters ! D’ailleurs j’hésite beaucoup pour la couleur, entre le rouge, le camel, le bleu électrique…

La super bonne nouvelle du jour est que Sézane va organiser courant décembre des journées Happy Shopping !!! Si, si… l’occasion pour moi de craquer en live sur tous les jolis modèles de la collection actuelle et de rencontrer les Sézane Addicts lors de ce rendez-vous tant attendu par nous toutes !!!

Hello Santorini

Oia - Santorin

Dernière étape de ce périple grec inoubliable, après Mykonos >Paros > Naxos, le voyage devait donc se terminer en beauté dans la plus belle île des Cyclades, tant par ses paysages et ses couleurs que par son architecture et son ambiance nocturne : Santorin

C’est en arrivant de Naxos par le ferry qu’on découvre la beauté de cette île volcanique avec un panorama à couper le souffle qu’on admire depuis le pont du bateau au fur et à mesure qu’on se rapproche du port…

Santorin, avec sa caldeira, ses maisons blanches perchées sur ses falaises aux couleurs marron et cuivre, offre le plus beau des spectacles devant nos yeux émerveillés. Place à la magie…

Santorin

Caldeira - Fira - Santorini

Santorini

Santorini - Oia

Santorini - Oia

Santorini - Oia

Santorin - Oia

Santorin est née d’une éruption volcanique d’où ses paysages lunaires et ses plages de sable noir. D’ailleurs, l’île n’est pas très réputée pour ses plages que je déconseille, même la célèbre Red Beach (première photo ci-dessous) est impraticable sauf si vous aimez les algues et les gros cailloux quand vous vous baignez… Ceci dit, la plage la plus spectaculaire de l’île vaut le déplacement (attention, pour y accéder il faut être un minimum sportif pour crapahuter les rochers) surtout pour s’en mettre plein les mirettes et prendre des photos ! Beaucoup de photos… comme celles que je partage avec vous ici même ! Santorin est l’île qui m’a le plus inspirée… et j’ai mitraillé partout, tout le temps, dès qu’il y avait quelque chose d’exceptionnel à immortaliser.

Parmi les merveilles de cette île, il y a Oia pour laquelle j’ai eu un vrai coup de cœur ! Ce charmant village qui surplombe la caldeira est le symbole même de Santorin puisqu’il est souvent représenté sur les cartes postales, les guides et livres dédiés aux voyages, les blogs… avec ses maisons blanches à coupole bleue, ses hôtels de luxe, ses piscines à débordement et ses nombreuses marches à monter et à descendre.

L’idéal est de visiter Oia en journée pour profiter du calme, déambuler dans les ruelles étroites et prendre son temps. En début de soirée, les touristes affluent pour l’apéro, jusqu’au coucher du soleil. C’est d’ailleurs à Oia mais aussi à Fira que les sunsets sont les plus beaux, avec un ciel aux dégradés rouge et orange… un spectacle à ne pas manquer !

Fira est la capitale de Santorin, un village accroché à flanc de falaise qui n’a toutefois pas le charme d’Oia. On aime surtout son ambiance nocturne, ses rues animées, ses nombreux restos, bars et roof-tops situés en front de mer.

Fira est aussi le paradis du shopping, un centre commercial à ciel ouvert où l’on trouve de tout, des boutiques de luxe aux magasins de souvenirs et autres gadgets pour touristes. Le village est d’ailleurs très touristique mais, de par sa situation, permet de bien visiter l’île car c’est là que se trouvent le port et le terminal des bus.

Plutôt calme en journée, Fira bouillonne dès la fin d’après-midi, à l’heure de l’apéro et du coucher de soleil, jusque tard dans la nuit !

 

Autres merveilles à ne pas manquer:

* Le volcan Nea Kameni et ses champs de lave, le pittoresque petit village de Thirassia et son port de pêche avec ses nombreuses tavernes au bord de l’eau pour déjeuner : l’idéal est de réserver une excursion en bateau à la journée.

* Le petit village de Finikia et ses maisons troglodytes.

Red Beach - Santorini

Oia - Santorin

Oia - Santorin

Santorin

Santorin Santorin

Santorini - Oia

Fira - Santorin

Fira - Santorin

Fira - Santorini

Fira - Santorini

Oia - Santorini

Santorin - Oia

Santorini - Oia

Santorin - Oia

Santorini - Oia

Santorini - Oia

Oia - Santorini

Santorini - Oia

Santorini - Oia

Santorini

Santorin - Oia

Oia - Santorin

Oia - Santorin

Santorin - Oia

Sunset - Santorini

Sunset - Santorini

Où dormir ?

Trouver un hébergement bien situé et à prix abordable en haute saison est presque mission impossible à Santorin… à moins de s’y prendre en avance et/ou avoir de la chance !

Comme pour les autres îles, j’ai préféré réserver un hôtel idéalement situé pour visiter tranquillement Santorin, sans avoir à changer de bus, ni rentrer en taxi tard le soir. C’est donc Fira que j’ai choisi comme point de chute et nous étions à l’Hôtel Leta, un petit établissement familial avec piscine, solarium et petit-déj’ inclus. Bon accueil et bon rapport qualité-prix.

Où manger ?

Mama’s House

Ce restaurant est réputé pour la diversité de sa carte, ses plats originaux et sa grande terrasse. Déçue toutefois de la qualité des produits et des prix un peu élevés.

Main square – Fira – Santorin

Nikolas Taverna

Une petite taverne située dans une des rues les plus animées de Fira et qui, à première vue, ne paie pas de mine. Pourtant, la file d’attente à l’entrée est plutôt signe d’une bonne cuisine, ce qui est vraiment le cas ! De délicieux plats faits maison, un accueil chaleureux et des prix raisonnables… on n’a pu s’empêcher d’y retourner une deuxième fois !

Erythrou Stavrou – Fira – Santorin

Nikolas Taverna - Santorini - Fira 

Mama's House - Fira - Santorini  Galatobourreko

Où sortir , boire un verre ?

Tropical Bar

Un endroit idéal pour siroter un cocktail tout en admirant le spectacle du coucher de soleil, sur le balcon situé en hauteur et face à la mer. Happy hour dès 21h.

Fira – Kikladhes – Santorin

39 Steps

Ce petit café est une merveille ! Découvert par surprise au détour d’une ruelle lors d’une promenade à Oia, l’endroit est parfait pour une pause en terrasse, au calme, autour d’un bon café frappé. Accueil chaleureux.

Oia – Santorin

Skiza Café

Une autre belle découverte que ce café idéalement situé sur les falaises d’Oia et surplombant la mer. On y va surtout pour boire un verre, un thé ou un café et grignoter pizzas et gâteaux. Vue panoramique depuis la terrasse… juste sublime !

Nikolaou Nomikou - Main Street – Oia – Santorin

Skiza Café - Oia - Santorin  

39Steps - Oia - Santorini  Tropical Bar - Fira - Santorini

Où shoppinguer ?

Spicy

Les boutiques de fringues et d’accessoires fashion pullulent à Fira ! Le plus difficile étant de faire les bons choix. Chez Spicy, j’ai pu shoppinguer quelques jolies pièces soldées à -50% ! La petite boutique à la déco chic et épurée est située face au Tropical Bar.

Fira – Santorin

Spicy Fashion store - Fira - Santorini  Sunset Fira Santorini

 

Let’s go Rétro !

Robe Prudence - Petite Mendigote - Jolie Jolie

En ce moment je n’arrête pas de regarder dans le rétroviseur, étant une grande nostalgique des 70s et des 80s… ces années fastes marquées par l’insouciance, le plein emploi, le boom des cultures musicales comme le disco, le funk et le pop rock, les tendances mode des paillettes, du jean pattes d’eph et des robes imprimées !

Et si depuis plusieurs saisons déjà la fièvre vintage s’est emparée de nos dressings, j’avoue que ce n’est pas pour me déplaire… car oui, qu’on se le dise, le rétro c’est trendy !